Remplacement de lampe sur machine à coudre

Après avoir grillé à trois reprises l’ampoule à filament qui éclaire ma machine à coudre, j’ai décidé de changer complètement de système d’éclairage. Plusieurs raisons :

  • les ampoules à filament libèrent de la chaleur, et comme le capot de la Bernina est en métal, il devient brûlant
  • il n’y a plus d’ampoules b15 (petit culot à baïonnette) dans la plupart des magasins
  • je vous ai dit que j’en avait grillé 3 ?

Et comme l’avenir c’est le LED, j’ai opté pour cette solution. Chez Leroy Merlin, j’ai trouvé une ampoule LED Lexman de 2,5W (équivalent à 25W à incandescence) qui délivre 250 lumen. C’était la seule solution je crois dans ces dimensions. Il y avait encore les ampoules à filament de petite taille (pour four ou frigo/congel) mais en culot à vis. C’est en fait une ampoule de remplacement pour halogène, la gentille vendeuse m’a donc indiqué la bonne douille : G9.

5,19e la douille et 7,90e la LED. Ce n’est pas un investissement lourd si la durée de vie de la LED correspond à ce qui est annoncé.

Le résultat est très satisfaisant. Adieu les brûlures, une durée de vie de 10 000 heures, 15 000 on/off et une lumière assez chaude (3000 Kelvin). Je perd par contre l’interrupteur qui était embarqué. Ca se règlera certainement par la suite. La fixation avec un collier devrait aussi évoluer dès que je trouverai la pièce parfaite.

Share

MYOG dans La Voix du Nord

Un petit article paru le 16 aout 2014 dans La Voix du Nord, édition de Lille.

VDN 16082014 Mercerie MYOG
VDN 16082014 Mercerie MYOG

Le journaliste m’avais brièvement contacté par téléphone quelques jours avant. Une belle surprise.

Petite précision, je n’ai pas fais l’IFAC, mais l’ISTC.

Share

Mercerie MYOG : c’est ouvert !

La mercerie était en ligne depuis début Juin déjà mais j’attendais de recevoir toutes mes commandes pour avoir un minimum de produits à présenter pour le « lancement ». La première commande client a entre temps rendu la chose plus officielle : c’est ouvert.

Mercerie MYOG
Une première sélection de produits ITW Nexus pour le hardware / injection plastique, la plupart en acétal, le reste en nylon. J’ai quelques restes en YKK, la balance entre les deux marque permet de compenser les ruptures de stock.

J’ai passé beaucoup de temps pour les sangles, pour finir par avoir exactement ce que je cherchais. Bingo.

Question textile technique, grand classique : Cordura 1000D et 500D en noir et quelques autres toiles en petit volume (comme du camouflage). Je vais essayer de faire rentrer plusieurs couleurs sympa en petit volume pour ne pas rester dans le fullblack.

Share

Et maintenant ?

Pour être tout à fait honnête, je ne suis certainement pas le mec le plus organisé. Je prends beaucoup de retard sur tous les projets de sacs, poches et autres demandes que des amis m’ont fait parvenir. Ça va changer. J’ai pas mal de congés à prendre prochainement, et pas de projet particulier niveau vacances. Au programme : couture et déménagement. Farewell la région parisienne.

Bientôt libéré de mon contrat de travail, je vais prendre le temps de penser plus profondément ce que représente MYOG.

Le dernier paragraphe de l’article Do It Yourself rédigé fin Mai n’est plus tout à fait correct. C’était prévisible, aujourd’hui c’est de plus en plus concret. Je dois ouvrir la mercerie en ligne Myog, pour moi. Sans avoir des objectifs particuliers en terme de chiffre d’affaire, c’est un besoin très personnel de réalisation.

 

Share

Do it Yourself

A force de traîner sur Tumblr et d’y voir des merveilles, de vendre des sacs à dos, des messenger bags et plein d’autres trucs sympa au boulot, je me suis dit qu’il fallait que j’essaie, au moins une fois, de coudre deux bouts de tissus ensemble. De faire « mon propre sac ». DIY, tout ça, tout ça.

J’embarque alors une machine à coudre stockée dans le grenier de mes parents, et j’attaque.

Couture machin, doublure truc, Ok je maîtrise la MAC, quelques points, on peut passer aux choses sérieuses. Et c’est là que les choses tournent au vinaigre. On me vante ici et là les qualités du nylon Cordura. Je cherche donc sur Google, et… rien. Enfin si, je fini par tomber sur quelques sites vendeurs. Tous à l’étranger. Ce n’est pas un problème en soit, mais cela me fait tout de même réfléchir. Je tente aussi dans les merceries du coin. A part du très joli liberty, les vendeuses ne savent même pas ce qu’est du Cordura. Au niveau au dessus, comprenez Mondial Tissus, rien de plus.

Pourquoi n’y a-t-il pas un acteur de la vente en ligne sur ce créneau en France ? J’en trouve au Royaume-Uni, en Allemagne, en Finlande et le seul point de vente en France est un blog, assez dégueulasse, où il faut envoyer un mail, attendre un réponse décevante, avoir un aperçu sur des photos de 12 pixels, utilisées plusieurs fois pour différents produits…

Lors de mes recherches j’ai trouvé les différents points de vente, non pas sur des blogs ou forums dédiés à la couture, mais plutôt à la randonnée ultra-légère, l’airsoft et le paintball, les randonnées longues à vélo, et toutes les disciplines extérieurs où un équipement spécifique est généralement nécessaire. Les pratiquants de ces activités sont-ils plus touchés par l’esprit DIY que d’autre ?

Myog.fr n’est malheureusement pas une mercerie. Ni physique, ni en ligne. C’est plutôt le constat d’un manque de visibilité sur les points de vente de textiles « techniques » : cordura, ripstop etc. Manque de chance, l’e-commerce, c’est mon truc. Alors wait and see. En attendant, je vais essayer de partager avec vous cette passion naissante pour la couture.

Share