TUTO : les Tac-tie fait maison

Vous venez d’acheter un superbe sac ou une veste tactique équipée de passants MOLLE et vous voulez y fixer des pochettes ou je ne sais quel accessoire ? Il existe pas mal de solutions sur le marché si la pochette en question n’est pas elle-même pourvue de sangle et pression pour réaliser la connexion. Les Tac-Tie de Maxpédition sont une bonne solution. Ils existent en deux tailles : 3″ (7,62cm) et 5″(12,7cm). Sachant que les passants MOLLE / PALS sont de 1″(2,54cm), ont sait directement combien de passants on pourra relier. Les sangles utilisées sont des 3/4″ soit du 20mm.

tac-tie-maxpedition

En vente à 6,9e et 7,5e, l’intérêt n’est pas de réaliser des économies, mais de rester dans une logique de fait-maison, d’apprendre, d’être curieux. On peut aussi trouver l’avantage de réaliser son Tac-Tie en pouvant choisir précisément la longueur et aller au delà de 5 passants.

Je vous propose un petit tuto pour réaliser vos propres liens type Tac-tie puisque c’est plutôt simple et les matériaux sont trouvables facilement.

Vous avez donc besoin :

  • d’une machine à coudre
  • du fil à coudre
  • des passant barrette type triglide (0,4e)
  • de la sangle de même taille
Les matériaux : de la sangle et un triglide
Les matériaux : de la sangle et un triglide

Je préfère le 25mm pour toutes mes réalisations, mais pourquoi pas rester avec le 20mm d’origine… La sangle est en polyester et coûte 1,3e/M. On peut utiliser n’importe quelle sangle mais je préfère celle-ci pour sa « rigidité naturelle ». Sur la photo plus haut, on voir bien comment tout cela est organisé. Pour bien visualiser, j’utilise ici de la sangle jaune en polypropylène. Je vais essayer d’être le plus clair possible avec les photos pas à pas :

Mesure de la sangle
Mesure de la sangle

Pour cette démonstration je suis parti sur un Tac-tie de 3″. On peut voir sur la première image de l’article comment la sangle forme le produit (3 épaisseurs + crochet). Pour pouvoir passer 3 passants MOLLE (3 pouces donc), il faut ajouter 1 pouce pour le Triglide. Ce qui fait 4 pouces pour chaque parties et 2 pouces pour le petit crochet. 14 pouces = 35,5cm.

Premier pli à 4 pouces
Premier pli à 4 pouces

Premier pli à 4″/10cm.

Insertion du Triglide
Insertion du Triglide

On insère le triglide qui servira au maintien en position fermée avec le « crochet » que l’on va coudre.

Couture du premier pli
Couture du premier pli

On sécurise le premier pli et le triglide avec une couture sur toute la longueur et la largueur. Cela ajoute de la rigidité.

Deuxième pli
Deuxième pli

On repli la partie libre de la sangle sur ce qui vient d’être assemblé.

Troisième pli
Troisième pli

Pli vers l’extérieure de tout ce qui dépasse de la longueur de ce que l’on a cousu en premier. J’utilise les pinces à papier juste pour pouvoir prendre les photos mais ca reste un super accessoire pour la couture.

Couture du troisième pli
Couture du troisième pli

Pour maintenir le dernier pli en position : couture !

Petite coupe en biseau + flame
Petite coupe en biseau + flame

Le « crochet » maintenant formé, on coupe un biseau et on brûle le tout pour éviter que la sangle ne s’effiloche.

Tac-Tie maison !
Tac-Tie maison !

Vue de profil pour retrouver l’organisation de pliage.

On passe le tac-tie dans la structure MOLLE
On passe le tac-tie dans la structure MOLLE

Je ferai certainement un article complet sur le MOLLE plus tard.

Tac-tie Fermé
Tac-tie Fermé

On était donc parti sur un Tac-tie 3″, pour 3 passants MOLLE. On est bon niveau longueur. Si vous n’êtes pas certain, autant ajouter un peu plus et re-contrôler en cours, avant de coudre le « crochet ». Si toutefois le tout reste trop grand, on peut refaire quelques points au niveau du deuxième pli.

À vos machines !

Je vous laisse avec la vidéo qui explique comment faire la liaison avec les Tac-Tie :

Share

Réalisation d’un collier pour Chien

Pourquoi ne pas faire le collier de son chien ?

Matériaux nécessaire
Matériaux nécessaire

 

Check-list des matériaux nécessaire :

  • sangle (ici 70cm)
  • Anneau D pour attacher la laisse et le médaillon
  • Boucle à clip pour une libération rapide
  • Passant triglide pour maintenir le surplus de sangle

Ajouter une boucle à clip n’est pas une obligation, vous pouvez très bien n’utiliser qu’un passant type SQR et tout régler avec le triglide. Cela reste faisable que si vous avez suffisamment de sangle pour passer le collier autours de la tête de votre chien. Risqué donc pour un premier collier.

Mesurez le tour de cou de votre chien, ou encore mieux, le « tour de collier » qu’il a actuellement. Pour éviter de coudre trop court ou beaucoup trop grand, ne coupez pas tout de suite la sangle et reportez le projet en cours sur votre chien.

  1. coudre le triglide sur une extrémité de la sangle
  2. passer la sangle dans la partie mâle de la boucle WSR (attention au sens)
  3. passer de la sangle dans le triglide
  4. passer de l’anneau D
  5. passer de la partie femelle de la boucle WSR
  6. coudre le tout

Les étapes en photo :

Résultat : une taille minimale de 34cm et maximale de 54cm.

Share

Sac à dos Sulfites pour Loic

Le projet était assez simple : faire un sac à dos pour un usage quotidien, permettant de transporter un laptop de 15 pouces.

Les contraintes :

  • compacte et compactable
  • qu’il soit bien plaqué contre le dos du porteur
  • suffisamment imperméable pour que le contenu ne risque rien lors d’un trajet classique maison > metro > boulot

Sur cette base, le sac s’est construit autours de bretelles composées en Mesh 3D de 3mm en polyester à 390 gr/m², d’une mousse en polyéthylène à 233 gr/m², de Cordura 1000D et d’une sangle 25mm.
La toile est bien entendu du Cordura à 350gr/m². Loïc le voulais bi-colore avec une base de noir et le reste en anthracite. De quoi rester sobre sans être dans du tout noir.
La fermeture est un zip fermé YKK 10VF de 50cm. Les reste des sangles et du hardware sont en 25mm. Pour une bonne tenue, toutes les surfaces Cordura sont doublées, ce qui a un peut fatigué ma machine à coudre (une Bernina Favorit 840) mais rend un sac très solide et ayant une bonne tenue à vide.

Allez hop, les photos :

Caractéristiques:

  • En Cordura 1000d avec enduction PU
  • Dimensions : 30 x 42 x 12 cm
  • Volume : 15 litres
  • Poids : 630 grammes (sans la pochette de 200 gr)

Merci à Loïc pour la commande et à Pierre pour les photos.

Share

Do it Yourself

A force de traîner sur Tumblr et d’y voir des merveilles, de vendre des sacs à dos, des messenger bags et plein d’autres trucs sympa au boulot, je me suis dit qu’il fallait que j’essaie, au moins une fois, de coudre deux bouts de tissus ensemble. De faire « mon propre sac ». DIY, tout ça, tout ça.

J’embarque alors une machine à coudre stockée dans le grenier de mes parents, et j’attaque.

Couture machin, doublure truc, Ok je maîtrise la MAC, quelques points, on peut passer aux choses sérieuses. Et c’est là que les choses tournent au vinaigre. On me vante ici et là les qualités du nylon Cordura. Je cherche donc sur Google, et… rien. Enfin si, je fini par tomber sur quelques sites vendeurs. Tous à l’étranger. Ce n’est pas un problème en soit, mais cela me fait tout de même réfléchir. Je tente aussi dans les merceries du coin. A part du très joli liberty, les vendeuses ne savent même pas ce qu’est du Cordura. Au niveau au dessus, comprenez Mondial Tissus, rien de plus.

Pourquoi n’y a-t-il pas un acteur de la vente en ligne sur ce créneau en France ? J’en trouve au Royaume-Uni, en Allemagne, en Finlande et le seul point de vente en France est un blog, assez dégueulasse, où il faut envoyer un mail, attendre un réponse décevante, avoir un aperçu sur des photos de 12 pixels, utilisées plusieurs fois pour différents produits…

Lors de mes recherches j’ai trouvé les différents points de vente, non pas sur des blogs ou forums dédiés à la couture, mais plutôt à la randonnée ultra-légère, l’airsoft et le paintball, les randonnées longues à vélo, et toutes les disciplines extérieurs où un équipement spécifique est généralement nécessaire. Les pratiquants de ces activités sont-ils plus touchés par l’esprit DIY que d’autre ?

Myog.fr n’est malheureusement pas une mercerie. Ni physique, ni en ligne. C’est plutôt le constat d’un manque de visibilité sur les points de vente de textiles « techniques » : cordura, ripstop etc. Manque de chance, l’e-commerce, c’est mon truc. Alors wait and see. En attendant, je vais essayer de partager avec vous cette passion naissante pour la couture.

Share