Couture et mal de dos : bien choisir sa position

La couture est un des loisirs les plus zen qui existe. Une mauvaise position ou un mauvais équipement peut par contre apporter rapidement apporter ou amplifier des douleurs dorsales ou fatigue visuelle. Il existe suffisamment de ressources à  destination des professionnels de la couture pour en faire profiter les amateurs.

Répétition, monotonie, contraintes du poste de travail : les changements de positions permettant au corps de se décontracter sont souvent limités. La fatigue musculaire peut alors se conjuguer avec les fatigues visuelle et nerveuse. Voici les principaux points d’amélioration à contrôler :

La chaise

Une chaise adaptée, c’est un peu comme le bon matelas : chacun va avoir des préférences différentes. Il y a pourtant des points essentiels auxquels elle doit répondre pour avoir une bonne position devant la machine à coudre :

  • réglable en hauteur sans avoir à quitter le siège (à gaz)
  • dossier rigide réglable en hauteur
  • plateau d’assise avec garnissage souple

En position habituelle, avec les pieds sur la pédale, les cuisses doivent être à l’horizontal, les genoux légèrement plus bas que les hanches. Réglez bien la hauteur de votre chaise pour obtenir ce résultat.

Hauteur de la chaine
Hauteur de la chaine

Le poste de travail

Avec la bonne hauteur de chaise, on doit maintenant régler le poste de travail : la hauteur conseillée est de 79cm, avec une plage allant de 74 à 84cm en fonction de la taille de l’opérateur. Il n’y a donc pas un réglage mais il faut adapter son environnement. Avec les bras le long du corps et un angle de 90° avec les avants-bras, ceux-ci doivent se trouver à 5cm de la table. Cela permet de relâcher les épaules, d’avoir un bon alignement des mains avec les avant-bras et environ à la hauteur des coudes.

Réglages du poste de travail
Réglages du poste de travail

L’éclairage

Un mauvais éclairage peut entraîner une fatigue visuelle mais aussi physique : on peut être tenté de se rapprocher pour avoir une meilleure vue de l’ouvrage. La zone de travail doit donc être éclairé de manière homogène pour éviter les zones d’ombre. Un éclairage complémentaire orientable permet de parfaire le dispositif. Il faut tout de même bien choisir le type d’ampoule que l’on va utiliser pour éviter de se brûler ou de s’éblouir tout en ayant un bon rendu des couleurs.

La table de coupe du tissus

Tracer et couper du textile sur la table de votre salon ou un bureau qui n’est pas à la hauteur peut très rapidement créer des tensions musculaires douloureuses. Lorsqu’il s’agit d’un travail de précision, la hauteur doit augmenter. À l’inverse, plus la tâche devient un travail de force, plus elle doit s’abaisser. Pour la coupe et le traçage, le meilleur compromis serait d’avoir une table de travail à la hauteur des coudes, permettant des gestes amples et rapides. Le must : une table réglable.

Hauteur de la table de travail
Hauteur de la table de travail

Pour conclure, il n’y a pas un adulte moyen. Nous sommes tous différent et il est préférable de prendre un peu de temps pour adapter son poste de travail plutôt que devoir rapidement faire face à des douleurs. Je vous laisse les liens des différents documents reprenant avec précision tous les points abordés.

Les documents de l’Assurance Maladie :

Les documents de l’ASPHME (association sectorielle paritaire pour la santé et la sécurité du travail du secteur de la fabrication de produits en métal, de la fabrication de produits électriques et des industries de l’habillement ) :

Le document de Préventex (association sectorielle paritaire du textile et de la bonneterie)

Share

Remplacement de lampe sur machine à coudre

Après avoir grillé à trois reprises l’ampoule à filament qui éclaire ma machine à coudre, j’ai décidé de changer complètement de système d’éclairage. Plusieurs raisons :

  • les ampoules à filament libèrent de la chaleur, et comme le capot de la Bernina est en métal, il devient brûlant
  • il n’y a plus d’ampoules b15 (petit culot à baïonnette) dans la plupart des magasins
  • je vous ai dit que j’en avait grillé 3 ?

Et comme l’avenir c’est le LED, j’ai opté pour cette solution. Chez Leroy Merlin, j’ai trouvé une ampoule LED Lexman de 2,5W (équivalent à 25W à incandescence) qui délivre 250 lumen. C’était la seule solution je crois dans ces dimensions. Il y avait encore les ampoules à filament de petite taille (pour four ou frigo/congel) mais en culot à vis. C’est en fait une ampoule de remplacement pour halogène, la gentille vendeuse m’a donc indiqué la bonne douille : G9.

5,19e la douille et 7,90e la LED. Ce n’est pas un investissement lourd si la durée de vie de la LED correspond à ce qui est annoncé.

Le résultat est très satisfaisant. Adieu les brûlures, une durée de vie de 10 000 heures, 15 000 on/off et une lumière assez chaude (3000 Kelvin). Je perd par contre l’interrupteur qui était embarqué. Ca se règlera certainement par la suite. La fixation avec un collier devrait aussi évoluer dès que je trouverai la pièce parfaite.

Share

Singer 15K80

Lorsque l’on cherche à coudre plusieurs épaisseurs de Cordura, de bâche ou de sangle, se porter sur une machine à coudre domestique risque de lui porter un coup fatal. Elles ne sont pas faite pour ça, tout simplement. J’essaierai de présenter dans les jours qui viennent une check-list qui permette de savoir comment choisir sa machine à coudre. En ce qui me concerne, mon choix s’est rapidement porté sur un modèle ancien. L’heureuse élue ? Une Singer 15k80.

Singer 15K80
Machine à coudre Singer 15K80

Pour une première machine sérieuse, je n’ai pas eu longtemps à chercher. Sur leboncoin.fr, des centaines de machines à coudre sont en vente. Une fois ma shortlist faite, il me fallait trouver le bon modèle, en bon état, au bon endroit et au bon prix. Bingo : une 15k80 électrifiée, en parfait état, à moins de 20km, et pour 50€.

Elle est donc là, sur la table de salon de la vendeuse, avec ses décorations en parfait état. Ce détail montre qu’elle a été très bien entretenue. Il en est de même pour le petit manuel, c’est assez rare. Il indique 1931. Sans avoir connaissance de son chemin depuis cette date, la vendeuse m’annonce que la machine a été donnée en l’état à sa fille par une tante. Nous sommes le 12 janvier, la fille a reçu une machine récente à Noël et j’achète une grand-mère.

Discrète dans sa valise, elle pèse pourtant son poids : 12.3kg le tout. Un beau bébé qui a su se libérer de son treadle (bati ?) et s’électriser. Loin d’être une mustang, le petit moteur, sans frein, s’utiliser facilement avec la pédale. Le volant permet de contrôler le départ/l’arrêt ainsi que la vitesse de couture. Ce fonctionnement oblige à faire corps avec la machine pour coudre. Je suis fan.

Aujourd’hui encore, je l’utilise avec beaucoup de plaisir même si ce n’est plus ma machine à coudre principale. Le points sont impeccables. Se dire qu’elle date de 1931 me permet d’espérer lui assurer encore quelques années d’activité.

  • Numéro de série : Y8196858
  • Moteur : ALFA 120V/220V, W70/45 MOD 9029, N°260343 RPM 4200, Fabriqué en Espagne

Plus d’image sur le tumblr Myog
Le manuel complet  chez present-passe.com

Share